L’amour à mort

Posted by Françoise Guillaume on Samedi juin 26, 2010 Under Chroniques

Parce qu’on n’en a jamais fini à essayer de comprendre ce que sont les adolescents d’aujourd’hui, ou plutôt la position dans laquelle les a assignés notre société occidentale, un petit morceau de leur culture pour nous éclairer. Prenez le temps de l’écouter et de le regarder d’un bout à l’autre!

Tout y est:

- Comment distinguer le réel de ce qu’on pense être le réel, le  “joué” (scènes du filmage insérées dans le clip). Les ados ne se posent certainement pas ces questions, mais, sur le terrain, on est chaque jour plus surpris de voir à quel point ce qu’ils disent du réel prend totalement la place du réel. Il n’est pas rare que, quand on se fait raconter une même réalité par deux jeunes différents, on se demande s’ils étaient dans le même espace-temps. Mais la parole a pris tant d’importance dans nos sociétés…

- Se projeter dans l’avenir en y voyant le meilleur (les enfants, la famille qui regarde la télé ensemble, l’image finale) mais surtout le pire (les disputes, le divorce, la mort): “j’aurai l’air d’un con quand je sauterai dans le vide”. Rappelez-vous l’hypothèse émise ici sur le rapport des adolescents au tabou de la mort dans nos sociétés.

Stromae est un chanteur belge de 25 ans suffisamment métissé, suffisamment policé, pour offrir  un point d’identification idéal aux jeunes adolescents d’aujourd’hui, un écho à leurs préoccupations peut-être les moins dites, sans doute les moins pensées.

Car la société offre tellement peu de repères de contenances, tellement d’injonction à vivre sa vie “à fond” (”l’amour à mort”)  que les adolescents en sont réduits à s’appuyer sur des idéaux proches de leur âge qui, pour des raisons artistiques bien légitimes, poussent à fond l’image et le son.

Ou, en plus, dans le meilleur des cas, ils peuvent se reposer sur des adultes qui sont  à la fois suffisamment limitants mais aussi consistants, vrais (au sens de “dans le réel”, à leur place) pour offrir un cadre le plus adéquat possible à ces adolescents.

A tous ces parents et/ou éducateurs qui doivent jour après jour tenir ce rôle difficile, j’envoie pour les deux mois à venir, par la magie du Net, une dose de courage, de détermination et d’humour.

Bon été, rendez-vous le 28 août!

Tags : | Comments Off

“Tu aimes les fraises, toi?”

Posted by Françoise Guillaume on Samedi juin 19, 2010 Under Chroniques

Plus j’avance, plus je pense que la question de la place que l’on “tient” devant un adolescent est capitale. Par exemple, la pub suivante

nous montre une grand-mère qui ne tient pas sa place: passe encore sur le fait qu’elle conduise sa petite voiture comme un bolide, pas de commentaire à faire sur le fait qu’elle ne s’offusque pas de voir que sa petite fille utilise des préservatifs, mais de là à l’empocher! Elle se place ainsi d’égale à égale avec cette adolescente. En soi, ce n’est pas répréhensible mais ainsi, elle n’assume pas la différence de génération! Si elle le faisait, elle rendrait le préservatif en émettant un petit commentaire bienveillant. Ce serait moins drôle et donc moins porteur pour l’annonceur mais serait plus utile dans un monde où il est aujourd’hui si difficile à chacun de définir cette place.

Dernière chronique de l’année scolaire la semaine prochaine!

Tags : | Comments Off

Des gothiques commencent un beau roman!

Posted by Françoise Guillaume on Samedi juin 12, 2010 Under Questions

J’ai déjà rencontré un grand nombre d’adolescents gothiques (dans le cadre de l’école où il n’y a pas d’interdit vestimentaire). L’angoisse existentielle qui les habitait (”un univers dans lequel on est maître”) et  le soin extrême apporté à leur aspect en sont les deux déclinaisons qui m’ont frappée.

Ce n’est visiblement pas qu’une mode d’ados…Pour preuve le mariage gothique ci-représentés:

En connaissez-vous plus sur leur diversité sociale, sur leurs prises de position par rapport au monde? Faites-nous en profiter!

Tags : | 2 comments

“L’étrange pacte des ados enceintes”

Posted by Françoise Guillaume on Samedi juin 5, 2010 Under Chroniques

ado enceinte“Des couloirs désertés. Des salles de classe vides. Le lycée de Gloucester, dans le Massachusetts, a fermé pour l’été. Les 1 200 élèves sont partis en vacances. Mais ce calme est trompeur. L’établissement est au coeur d’une tourmente médiatique qui secoue cette petite ville de 35 000 habitants, au nord de Boston. Depuis que le magazine « Time » a révélé que dix-sept adolescentes de moins de 17 ans scolarisées à Gloucester sont tombées enceintes cette année, c’est le branle-bas de combat au département de l’Education. L’information, publiée le jour même où Jamie Lynn Spears (la petite soeur de Britney) accouchait à 17 ans, a ébranlé l’Amérique. Car ce n’est pas une affaire de grossesse précoce comme les autres : selon le principal du lycée, les gamines auraient passé un « pacte » pour faire leurs bébés en même temps et les élever ensemble. Un étrange serment qui donne à ce port de pêche déjà sinistré l’image d’une ville où les jeunes sont livrés à eux-mêmes. « Il n’y a aucune preuve de cet accord », a asséné le  maire la semaine dernière devant les médias. Officiellement, il s’agit d’une coïncidence. Une des futures mères a d’ailleurs témoigné à la télé : si les filles ont bien rêvé que leurs enfants deviennent les meilleurs amis du monde, c’était « après être tombées enceintes, pas avant ». Mais les autres ados gardent le silence. En partie pour protéger les pères (dont un SDF de 24 ans), qui pourraient être poursuivis en justice pour « détournement de mineure ».

Une chose est certaine : une dizaine d’ados ont bien « planifié » leur grossesse. Les infirmières scolaires ont remarqué, dès l’automne, qu’elles venaient régulièrement réclamer des tests de grossesse – certaines avaient à peine 13 ans. Déçues quand ils étaient négatifs, mais sautant de joie quand ils s’avéraient positifs. Au bout de cent cinquante tests, le directeur du centre médical et l’infirmière ont même démissionné faute d’avoir le droit de prescrire la pilule sans le consentement des parents. Dix-sept cas plus tard, tout le monde s’interroge : pourquoi ce désir d’être enceinte ? Faut-il pointer du doigt « Juno », le film révélation de l’année, dans lequel une ado garde un enfant non désiré ? Blâmer Hollywood, où promener son gros ventre est devenu le must du glamour ? La faute à Angelina Jolie, Nicole Richie, Halle Berry ? « On parle des grossesses des célébrités comme de leurs accessoires : ces chaussures, ce ventre, ce sac… Ce n’est pas étonnant que les filles soient tentées », a dénoncé Sarah Bro wn, directrice de la Campagne nationale pour prévenir les grossesses involontaires. D’autres dépeignent des raisons plus profondes : dans cette ville où les jeunes n’ont pas d’avenir, être mère, c’est déjà quelque chose. Ou encore le besoin immense d’affection dû à la démission parentale. « Elles étaient si heureuses à l’idée d’avoir quelqu’un qui les aimerait sans conditions », a confié une jeune mère qui, elle aussi, a eu son bébé au lycée. L’établissement abrite d’ailleurs une crèche pour aider les filles mères à terminer leur scolarité et, pendant l’année, les poussettes se mêlent aux élèves dans les couloirs. Cette garderie aurait-elle fait croire que tout serait facile ? Les autorités de Gloucester, ville très catholique, ne pourront en tout cas continuer longtemps à refuser l’accès de ces jeunes à la contraception. Qu’il y ait eu ou non un pacte.” (Isabelle Duriez, Elle, ici )

Hypothèse personnelle: la fontion contenante et soutenante de la société s’est délitée à un tel point que les ados cherchent de l’étayage partout où ils peuvent. Par exemple, dans l’”amour sans conditions” du bébé, dans la relation fusionnelle dans un groupe de pairs (ce qui est bien illustré par le pacte).

P.S.1. En Belgique, le nombre de grossesses d’adolescentes reste stable, à proportions égales. Fait intéressant: le fait pour une jeune fille d’être enceinte lui ouvre d’office les mêmes droits aux allocations sociales que les personnes majeures.

P.S.2. En 2008, une série américaine dont l’affiche est représentée ci-dessus et dont vous pouvez faire connaissance ici, mettait en scène une adolescente de 15 ans qui “tombe” enceinte. Prochainement sur TF1!!!

Tags : | 1 comment