Des soutiens-gorge rembourrés pour fillettes…

Posted by Françoise Guillaume on Samedi mai 28, 2011 Under Chroniques

Dans le genre ‘on ne sait plus quoi inventer!”, avec des conséquences à prévoir, non négligeables:

soutien-gorge enfants

A l’époque où les crimes sexuels apparaissent comme l’horreur absolue (ce caractère absolu est, il faut bien le dire, une construction sociale), surtout quand ils sont perpétrés sur les enfants, on érotise les fillettes, laissant croire qu’elle sont des femmes en miniature et que, par exemple, la notion de consentement a le même statut chez l’enfant et chez l’adulte.

Cherchez l’erreur!

Tags : | Comments Off

L’école de la vie

Posted by Françoise Guillaume on Samedi mai 21, 2011 Under Chroniques

Une belle manière d’exprimer qu’il n’y a qu’à l’école, entre ses murs, que l’on apprend, pour grandir….

e

Tags : | 2 comments

Parent d’un enfant handicapé aujourd’hui

Posted by Françoise Guillaume on Samedi mai 14, 2011 Under Une touche d'optimisme

Que se passe-t-il aujourd’hui dans la tête et dans la vie d’un parent quand il découvre que son enfant est handicapé? Tous décrivent le même séisme, certainement amplifié par l’exigence de nos sociétés à être parfait (ou presque), par le poids que portent les mères dans la responsabilité sur les enfants (Sarah Moon en parle dans l’extrait ci-dessus), par la non-place qu’ont tant que handicapés dans une société basée sur la performance et l’individualisme.

Sarah Moon Howe a créé un document radio (ici pour le premier épisode, il y en a apparemment 3) qui complète son expérience. Je vous le recommande: il n’est jamais dans la plainte mais totalement dans l’humanité.

Tags : | Comments Off

Cet enfant

Posted by Françoise Guillaume on Samedi mai 7, 2011 Under Chroniques

Scène 1 de la pièce écrite par Joël Pommerat, sur commande, à partir de la parole d’un groupe d’habitantes de Normandie vivant en cité (pour une interview de l’écrivain explicitant la démarche, voir ici)

cet enfant“Une jeune femme et un jeune homme. La femme est enceinte (peut-être huit mois).

“Je vais enfin pouvoir me regarder dans la glace / chaque matin je vais trouver la force de me lever / je vais trouver la force de prendre enfant ma vie à bout de bras / il va me donner de la force cet enfant / je vais montrer aux autres qui je suis / je vais montrer aux autres que je ne suis pas ce qu’ils croient / je vais montrer à mes parents que je ne suis pas ce qu’ils pensent / je vais montrer à ma mère qu’elle a eu tort de ne pas me faire confiance / mon enfant il va être fier d’être mon enfant / mon enfant il va être heureux / ce sera même un enfant plus heureux que la moyenne des autres enfants / il ne manquera de rien / il n’aura pas besoin de supplier sa mère pour obtenir quelque chose dont il n’a pas envie / il n’aura même pas besoin de le demander parce qu’il aura tout ce dont il a besoin / tout ce dont il rêve il l’aura / parce que je ne laisserai pas mon enfant être triste / Mon enfant il n’aura pas une mère qui lui répond tout le temps “t’as vu le prix que ça vaut ça!?” / il sera gâté mon enfant / les autres enfants seront même jaloux de voir à quel point il est gâté / je ne le taperai pas mon enfant / jamais je ne lèverai la main sur mon enfant / quand il fera quelque chose qu’il ne faut pas faire je lui expliquerai bien tranquillement ce qu’il faut faire / j’aurai de la patience / pour lui je deviendrai différente / je ne me laisserai plus aller comme je l’ai toujours fait / parce que je n’avais aucune raison d’être au-dessus de la moyenne avant d’avoir mon enfant / je trouverai un travail décent avec un salaire décent pour devenir une mère absolument irréprochable / même si c’est compliqué de trouver un travail je me lèverai tôt le matin et j’irai directement parler avec des employeurs / je ne lâcherai pas / je ne baisserai plus la tête jusqu’à temps qu’on me donne ce que je veux / je ne baisserai plus les bras / parce que maintenant j’aurai une bonne raison de ne plus le faire / pour mon enfant je deviendrai quelqu’un qui va surprendre / lorsque j’aurai mon enfant je prendrai soin de moi / je prendrai soin de mon physique / je ne me laisserai plus aller / je deviendrai belle / pour qu’il n’ait pas honte / pour qu’il n’ait pas honte de sa mère (…) / je ne pleurerai plus pour un rien / je ne serai plus malheureuse / déprimée / je ne serai pas une mère toujours déprimée  qui reste là sur son fauteuil à fumer clope sur clope la télévision allumée / (…) /ma mère se rendra compte alors  de qui je suis / elle sera bien obligée de voir que je suis capable d’être quelqu’un / elle ne pourra pas ne pas le voir / et elle en crèvera à l’intérieur / (…) / elle crèvera de voir que je suis capable de faire mieux que ce qu’elle a fait elle pour nous ses enfants / elle en crèvera de voir que mon enfant est heureux alors que nous nous avons été malheureux / (…) / elle en crèvera et alors je serai vraiment heureuse / je serai heureuse / vraiment heureuse /je serai vraiment heureuse et mon enfant sera heureux / il sera heureux / il faudra bien qu’il soit heureux / il faudra bien.”

Tags : | Comments Off