Le GSM à l’école…

Poster par Françoise Guillaume le Samedi mai 4, 2013 sous Pédagogie active

GSM_ecoleL’anecdote remonte à il y a quelques années, quand j’étais directrice (proviseure-principale) de l’Ecole Decroly:

« Françoise, Delphine assurait la permanence de fin d’après-midi après ton départ, elle a donné ton numéro de téléphone privé à un parent furieux »
« Quoi ? »

Le lendemain:

« Delphine ? Pourquoi as-tu fait cela ? En fait, le père de Thomas a téléphoné au prof le soir pour protester contre le fait qu’il avait confisqué le GSM de son fils. Tu sais pourtant bien que ce genre de problème se règle à l’intérieur de l’école et qu’on ne donne pas les numéros de téléphone personnels des enseignants, encore moins de la direction ! »
« Oui, je sais, je ne sais pas ce qui m’a pris ; il était agressif. J’ai compris son inquiétude, c’est vrai qu’on est rassuré quand un enfant a son portable dans les transports en commun. »
« Mais tu avais fait tout pour assurer sa sécurité : le gamin a pu téléphoner de l’école à son père pour se mettre d’accord et le retrouver. Tout avait été réglé dans les meilleurs délais »
« Oui, c’est vrai, mais je me suis demandée aussi si le prof avait repris le téléphone chez lui et si oui, est-ce que c’était normal… »
« Mais dans ces cas, tu dois penser institutionnellement et pas personnellement. »
« Oui, c’est vrai, je suis désolée ! »

« Thomas, Monsieur S. t’a pris ton téléphone hier. Comprends-tu pourquoi ? »
« Oui, car il a sonné pendant le cours, mais c’était un oubli, je ne voulais pas perturber. Et puis, c’est un objet personnel, je trouve que le professeur n’a pas le droit de le prendre. »
« Si, c’est indiqué dans le règlement d’ordre intérieur. Il a donc le droit d’appliquer la règle. Et puis, comment s’est déroulée la suite du cours ? »
« J’ai été exclu de la classe »
« Pourquoi ? »
« Parce que je répétais en écho ce que disait un autre élève. »
« Etait-ce l’attitude à adopter après t’être laissé surprendre à laisser ton téléphone allumé ? »
« Non »
« Monsieur S. a donc agi comme peut agir un professeur quand un élève dérange de manière répétée le cours et empêche les autres de bien travailler. Ton téléphone est ici, dans mon bureau, en sécurité. Tu pourras le récupérer demain. »

Fin de n-ième épisode, de nombreux suivront…

One Response to “Le GSM à l’école…”

  1. Benoît Says:

    Vous faites bien de dire que la règle sur les GSM n’a rien de simple. Dans mon école, un certain nombre d’adolescents sont responsables de leurs petits frères et soeurs. Comment leur en vouloir de rester accrochés à leur téléphone?