Un blog ? Pourquoi un blog ?

Trop souvent le blog est associé aux adolescents qui veulent partager leurs photos et leurs coups de cœur.

Au fur et à mesure que j’écrivais le livre et que je plaidais encore et encore pour une reconstruction collective des fondements de l’éducation, l’idée du blog s’est imposée. Car c’est aujourd’hui une manière simple de créer un lien sans trop de contrainte, car cela ouvre les espaces culturels et géographiques qui nous cloisonnent trop souvent…

Car ce blog est dévolu à la réflexion (sans prétention, au sens de l’aller-retour entre le quotidien et la pensée), pas aux conseils, au partage d’expériences quotidiennes ; il y a d’autres endroits pour cela…

N’hésitez pas à y laisser vos commentaires, c’est seulement dans le collectif qu’il prendra son sens. La recherche de cohérences partant du terrain est le seul moyen de construire la légitimité de l’éducation contemporaine, dans sa difficulté et sa subtilité.

Chacun doit se sentir libre et responsable de prendre la parole, même si, pou des questions de spams principalement, il est modéré a priori. En éducation, certains en ont vu un peu plus que d’autres mais avec des enfants ou des adolescents, tout est à envisager sans cesse comme nouveau. L’expérience permet seulement de réfléchir un peu plus vite et avec un peu plus d’assurance. Le mérite de l’écrit (et un blog, c’est bien de l’écrit !), c’est de remettre tout le monde à pied d’égalité par rapport à ces dimensions de temps et de retour sur le message…

Alors, à vos plumes virtuelles, je me réjouis de vous lire !

Françoise Guillaume